Ce qu’il faut savoir sur le crédit intérimaire

Quand on effectue un prêt à la banque, la situation professionnelle est un élément à prendre sérieusement en compte. Les organismes d’emprunt ne prêtent généralement qu’aux travailleurs en CDI et aux fonctionnaires. En fait, la situation professionnelle représente une garantie sur le long terme par rapport à la capacité de remboursement d’un emprunteur. Mais si tel est le cas, alors, comment feront les travailleurs en intérim pour pouvoir bénéficier d’un crédit ? Suivez-nous, on en parle.

Le crédit intérimaire, qu’est-ce que c’est ?

Le Crédit intérimaire est une possibilité donnée aux travailleurs se trouvant dans une situation d’intérim. En fait, comme nous l’avons dit, l’intérim étant considéré comme un emploi précaire, il fait peur aux organismes de prêt. Cependant, ces derniers ne sont pas complètement réticents à accorder des prêts aux intérimaires.

Comme pour tout type de crédit, il faut commencer par le calcul de la somme que vous souhaitez emprunter et bien sûr la durée de remboursement souhaité. Vous définirez ces éléments en fonction de vos revenus. Mais comme on est dans le cadre d’un crédit intérimaire, il est plus judicieux de faire une demande de petite somme avec une durée de remboursement moins importante. Cela favorisera vos chances d’acceptation.

Quelles sont les conditions ?

Comme nous l’avons dit, l’obtention d’un prêt intérimaire n’est pas impossible à condition de respecter certaines règles. D’abord, une certaine stabilité professionnelle. En fait, au moins 18 mois d’expérience dans l’intérim sont exigés. Il s’agit de 18 mois d’affilée avec pratiquement aucune période sans activités entre les missions. Ainsi, des preuves de mission en intérim pendant 18 mois à 2 ans soit au sein de la même société, soit au sein du même secteur économique sont à présenter.

Votre profil d’emprunteur représente également un élément crucial dans la demande de crédit. Votre taux d’endettement doit être impérativement inférieur à 33%. Vous devez également avoir une capacité à épargner tous les mois une partie de votre salaire. Et enfin, ne pas avoir d’incidents bancaires au cours des 6 derniers mois est très important. Mais il est aussi possible que l’organisme prêteur étudie votre secteur de travail. Si l’intérim travaille dans un secteur très demandé, cela pourrait représenter un bon point pour son dossier. Ainsi, un secteur dynamique comme l’hôtellerie, l’informatique ou la comptabilité est idéal.

Le prêt intérimaire FASTT, c’est quoi ?

Le FASTT ou Fonds d’Action Sociale du Travail Temporaire est une association à but non lucrative qui peut vous accompagner dans vos différentes démarches. En fait, l’association est financée par une agence d’intérim pour faciliter la vie quotidienne des intérims en leur proposant différents services. Ces différentes aides concernent une complémentaire santé (mutuelle intérim), des aides au logement (intérim logement), des crédits immobiliers, des crédits travaux pour améliorer une résidence principale.

Les aides concernent aussi des fonds de garantie qui permettent de faciliter l’accès au crédit à la consommation. Mais l’intérim peut également bénéficier des aides à l’accession à la propriété ou des aides financières pour la scolarité et les vacances des enfants. En gros, l’association propose des solutions de crédits ou de microcrédits à tous les projets de la vie courante (réparation, voyage, achat électroménager, etc.).

Add a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *